Les objets techniques de la domotique

Blog généraliste et tech

objet technique de domotique

Les objets techniques de la domotique

Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent à tort, non la technologie ne se limite pas aux ordinateurs et aux écrans plats les plus fins et qui offrent la plus belle qualité d’image que possible. Même si ces produits sont remarquables et constituent eux aussi de merveilleux objets techniques en eux-mêmes, si vous êtes actuellement en plein cours de technologie dans votre année de 4ème (si nous ne disons pas de bêtise au moment où nous écrivons ces lignes et sans connaître réellement les programmes), vous savez très bien que le terme d’objet technique recouvre bien plus d’objets que cela. Si ces objets ne sont pas pour autant dénués d’une technologie – cette fois-ci au sens galvaudé de « savoir-faire » que nous lui associerons bien volontiers – pour le moins révolutionnaire, dans nos usages au quotidien ils font partie d’une habitude pour laquelle nous ne prenons plus le temps de nous satisfaire de cette belle évolution.
Aujourd’hui, en matière d’objets techniques pour le moins évolués et qui nous simplifient la vie au quotidien, chaque objet technique de la domotique, dont nous allons évoquer quelques exemples ci-après et pour lesquels il faut bien reconnaître que nous sommes bien contents de pouvoir compter sur eux.

Objet technique de la domotique définition

Pour toutes celles et tous ceux qui n’en connaissent pas la définition, avant de vous parler d’un objet technique de domotique, commençons par rappeler ce que l’on appelle un objet technique tout court.

Définition d’un objet technique

Un objet technique ou OT est un objet dans sa forme finale. Au risque de passer pour des puristes, nous ne considérerons pas ici comme objet technique uniquement les objets pour lesquels la forme finale, physiquement parlant, avant d’atteindre sa fonction d’usage, était obtenu à l’état naturel. En d’autres termes, nous n’emploierons pas ici le terme d’OT pour un objet n’ayant pas connu de transformation de la part d’un ou plusieurs humains et / ou d’une ou plusieurs machines lui ayant permis de connaître sa forme finalisée grâce à laquelle il peut assouvir sa fonction d’usage. Nous considérerons donc un OT comme un objet manufacturé, à l’état de forme finale et prêt à satisfaire sa ou ses fonctions d’usage.

Définition de la domotique

Après le rafraîchissement de la mémoire sur ce qu’est un objet technique, qu’est-ce que la domotique ? La domotique regroupe l’ensemble des dispositifs qui permettent de gérer l’exécution d’une ou plusieurs fonctions de manière automatisée dans le cadre spécifique de ce qui concerne l’habitat. Ainsi par définition, la domotique sert par exemple à assumer aussi bien des fonctions sécuritaires que de confort. Précisons aussi que sous l’influence grandissante des smartphones, on tend de plus en plus à exploiter le terme de façon galvaudée pour entendre par domotique ou par l’adjectif domotisé des objets qui remplissent leur fonction d’usage à distance par l’intermédiaire d’un pilotage par smartphone. S’ils peuvent bien évidemment tout à fait entrer dans ce cadre, comme nous venons de le voir avec la définition ci-dessus, ils sont loin d’être les seuls.

Nous en profitons pour faire ce petit aparté sur le logiciel Body Scan dont nous vous parlions dans un article récent et pour vous dire que la domotique s’inscrit pleinement dans une tendance très actuelle de recherche du confort dans nos habitations. Une saine exploitation de la technologie que la domotique !

L’OT domotique

Qu’appellerons-nous donc un objet technique de domotique ? Eh bien pour nous, c’est assez simple, nous allons considérer ici qu’il s’agit d’un objet qui s’intègre dans les deux définitions que nous venons de voir juste au-dessus. Ainsi, nous considérerons comme un OT de la domotique un objet manufacturé dans sa forme finale permettant de gérer l’exécution d’une ou plusieurs fonctions automatisées dans le cadre de l’habitat.

Exemples d’objets techniques de la domotique

Tout cela reste assez nébuleux pour vous ? Vous allez voir que vous allez mieux comprendre les définitions qui précèdent à l’aune des exemples d’objets techniques de la domotique que nous allons voir ensemble ci-dessous.

La porte de garage détaillé comme OT

exemple OTFréquemment pris en exemple pour illustrer la domotique et ses avantages, le portail automatique. Comme une image vaut mille mots, nous allons nous pencher sur cette porte de garage à Lille. Ce que la deuxième image de la page (la porte sectionnelle vue de l’extérieur) ne laisse pas forcément sous-entendre (et à quoi nous nous sommes habitués il faut bien le reconnaître), c’est toute la technologie qu’il y a derrière. Comme vous pouvez le voir plus particulièrement sur les troisième (la porte de garage vue de l’intérieur (chapitre motorisation et ci-contre)), quatrième (les moteurs) et cinquième (la télécommande) images de la page, nous avons là un ensemble très complet et un très bel exemple d’objet technique de la domotique.

Ce dernier est composé de plusieurs sous-ensembles constitutifs (les panneaux qui ensemble forment la porte sectionnelle, toute la mécanique qu’il y a de l’autre côté : les boulons, les vis, les rails, les moteurs… et enfin la télécommande).
On peut considérer ici que la porte de garage sectionnelle assure avant tout une fonction de confort (pouvoir ouvrir à distance grâce à votre télécommande et entrer avec votre véhicule dans votre garage sans devoir en sortir, pour par exemple ne pas se retrouver trempé quand il pleut (peut-être encore bien plus pratique et confortable dans certaines régions que dans d’autres…)).
Si cette fonction de confort peut bel et bien être considérée comme sa fonction d’usage principale, dans le cas présent, la porte de garage sectionnelle assure aussi une fonction sécuritaire dans la mesure où la télécommande bénéficie d’un cryptage (c’est ce qu’indique le texte) permettant d’éviter les récupérations de code par des personnes malveillantes. Cette fonction de sécurité n’aurait pas été ni possible ni utile dans le cadre d’une porte de garage avec ouverture manuelle, c’est la raison pour laquelle nous considérons ici sur votre blog ZettaOctet que la fonction d’usage principale reste le confort, même si la sécurité entre dans l’ensemble des fonctions d’usage de la porte de garage en question.

Comme nous le disions en préambule, souvent en matière de domotique nous avons tendance à induire l’utilisation d’un smartphone pour piloter le ou les éléments de votre habitat. Dans notre exemple ci-dessus, on voit bien que ce n’est pas le cas même s’il existe des solutions pour pouvoir ouvrir sa porte de garage avec son smartphone.

Même si nous allons moins les détailler que celui que nous venons d’aborder et qui a dû en théorie vous aider à mieux comprendre ce qu’est un objet technique de la domotique, nous allons tenir notre promesse initiale d’exemples au pluriel et prendre deux autres objets techniques pour vous donner d’autres belles illustrations de la domotique et de ses progrès dans le temps avec un exemple tout à fait anodin auquel là encore nous ne prenons pas attention par habitude et un exemple un peu plus évolué, utilisant pour sa part le pilotage par smartphone.

Le volet roulant

Le premier c’est le volet électrique. Si vous lisez ces lignes dans le cadre de vos études de technologie et que vous êtes en classe de quatrième, il y a peut-être même des chances que vous n’ayez pas connu son ancêtre, le volet que l’on ouvre et que l’on coince à l’aide d’un loquet ou autre à l’intérieur comme à l’extérieur (en position ouverte et en position fermée) ou que l’on remonte à la main à l’aide d’une manivelle qui se situe à l’intérieur de l’habitation. Aujourd’hui, dans de nombreux intérieurs, on appuie sur un bouton, électriquement raccordé à votre volet, lequel ouvre automatiquement le volet sous vos yeux pendant que le café coule :). Il s’agit bien d’un OT, là encore composé de plusieurs sous-ensembles constitutifs (les panneaux du volet, les rails, les vis… et la télécommande ou l’interrupteur de votre volet roulant).

La caméra intelligente

Pour l’autre exemple plus évolué d’objet technique de domotique pilotable par smartphone, encore que nous aurions pu reprendre l’exemple précédent à l’identique avec un pilotage à l’aide de votre smartphone y compris si vous n’êtes pas dans votre domicile, nous allons changer un peu avec un objet ayant pour une fois une fonction d’usage principale sécuritaire. Cet exemple c’est celui de la caméra de sécurité qui se trouve dans votre domicile et dont la vue est exploitable depuis votre smartphone (regarder ce qu’il se passe, diffuser des messages d’alerte en cas d’intrusion…). Une fois encore, il s’agit bien d’un objet technique assurant une fonction de domotique. En filmant votre intérieur de manière autonome et en vous offrant la possibilité d’y avoir accès par l’intermédiaire d’un moyen de communication qui ne se trouve pas sur place, les éléments constitutifs assurent leur fonction de surveillance de votre domicile et vous permettent d’interagir à distance.

Un OT d’un niveau technologique assez conséquent et qui nous montre bien les progrès de la domotique ces dernières années, essentiellement poussée par des motivations de confort et sécuritaire. Une évolution rapide et conséquente qui se manifeste par le fait que l’on ne se rende pas compte à quel point la domotique est omniprésente dans nos habitations, modernes… et de plus en plus hautement technologiques.

C.S