Fonctionnement de l’imprimante 3D

Blog généraliste et tech

fonctionnement de l imprimante 3d

Fonctionnement de l’imprimante 3D


Aujourd’hui nous allons nous intéresser à une technologie de plus en plus utilisée dans le monde et dont les perspectives sont aussi riches que variées, l’impression 3D. En effet, les possibilités de créations ne cessent de se développer et les secteurs d’activité dans lesquels les pièces imprimées en trois dimensions sont de plus en plus nombreux : médecine, loisirs, production, etc. Que vous vous intéressiez à la question dans l’optique d’investir là-dedans à titre personnel ou que vous vous y intéressiez pour mieux connaître le procédé, voyons ensemble le fonctionnement de l’imprimante 3D, le procédé de fabrication additive d’aujourd’hui et de demain

Fonctionnement de l’imprimante 3D : principes de base

Cette technologie est parfois si révolutionnaire dans les utilisations qui en sont faites dans la médecine par exemple ou encore dans les nouvelles technologies dans le monde, que beaucoup de personnes s’intéressent fort logiquement au fait de savoir comment cela fonctionne.

Au même titre que pour une imprimante classique en 2D, l’imprimante en trois dimensions va fonctionner à l’aide d’un logiciel pilote qu’il vous faudra commencer par installer sur votre ordinateur. Ensuite, comme pour l’imprimante « traditionnelle » comme celle que vous avez peut-être chez vous, les têtes d’impression vont venir déposer leur contenu sur ce qui sera votre réalisation. C’est alors que les choses commencent à différer.
Dans le cas d’une imprimante en trois dimensions, les têtes d’impression ont été rebaptisées, on parle de buses d’extrusion vont passer à de nombreuses reprises aux mêmes endroits de manière à venir imprimer en couches successives, permettant de créer des volumes disparates sur l’ensemble de la pièce que vous allez créer.

Bien évidemment, le fait de devoir déposer des couches successives lié au fonctionnement de l’imprimante 3D va justifier la hauteur différente et variable des têtes d’impression par rapport à la base de celle-ci d’où démarre votre création.

Quelles sont les matières utilisées pour imprimer en 3D ?

Il existe deux grandes familles d’imprimantes en trois dimensions, qui diffèrent à la fois par le procédé d’impression 3D utilisé et donc par les matières exploitées au cours de ce procédé. D’un côté les imprimantes en 3 dimensions qui fonctionnent par dépôt de filament (FDM) et celles qui utilisent la technique de la stéréolithographie (SLA).

L’impression 3D SLA ou stéréolithographie

La stéréolithographie, souvent abréviée en SLA est la technique d’impression 3D qui utilise de la résine liquide, photopolymérisée par un laser.

L’impression 3D FDM ou par dépôt de filaments

La technique dite FDM, issue de la langue de Shakespeare (Fused Deposition Modeling), est une technique qui utilise d’autres consommables, le plus souvent en matière plastiques ABS ou PLA, mais aussi en liège, en métal…

FDM ou SLA que choisir ?

Les deux procédés que nous venons d’évoquer n’ont pas le même fonctionnement de l’imprimante 3D, ne coûtent pas le même prix et, comme souvent en pareilles circonstances, ne donnent pas non plus le même résultat. La technologie d’impression en stéréolithographie coûte plus cher, aussi bien lors de l’achat de l’appareil que des consommables (dont le choix est également plus limité), mais donne des résultats nettement plus qualitatifs avec une épaisseur de couche qui peut aller jusqu’à 0,01 millimètres contre 0,03 pour la technique en dépôt de matière fondue (respectivement de 0,05 mm à 0,01 pour la première et de 0,05 mm à 0,03 pour la seconde).

L’impression en SLA offrant des résultats bien plus qualitatifs dans la finesse du résultat final avec des pièces sans aspérités et la capacité à atteindre un niveau de détail bien plus important, la technique pourra être utilisée dans des domaines spécifiques (utilisant au passage des résines spécifiques elles aussi) comme la joaillerie ou le secteur dentaire ou médical.

L’impression en FDM est quant à elle bien plus accessible (à partir de 200€ pour du matériel premier prix avec quelques consommables de départ) et commence peu à peu à faire son apparition dans les foyers pour une utilisation chez des particuliers passionnés de modélisme, pour de la reproduction de pièces à visée éducative, pour la réalisation de pièces à visée décorative, etc.

Trouver des modèles pour imprimantes 3D

Pour pouvoir vous imprimer une ou plusieurs pièces en trois dimensions, il faut bien que votre imprimante puisse avoir accès à un patron, transmis par le logiciel que vous aurez installé sur votre ordinateur. Vous vous demandez donc où récupérer ces patrons pour vos impressions en 3 dimensions ? Et bien sur Internet tout simplement où vous retrouvez de nombreux sites consacrés à l’impression en 3 dimensions où vous pourrez trouver des modèles gratuits et d’autres payants partagés par leurs créateurs.

Au fil des ans la bibliothèque s’est considérablement enrichie, vous ouvrant l’accès à de très nombreux modèles pour satisfaire toutes vos envies.

Vous voulez en savoir plus sur le fonctionnement de l’imprimante 3D, de l’utilisation des différentes matières, des possibilités qui s’offrent à vous en la matière ? Nous vous conseillons de poursuivre votre information en allant consulter cet article très riche sur le sujet sur lequel proviennent d’ailleurs certaines des informations ci-dessus.

N.O